Les courses de DTM se suivent mais ne se ressemblent pas. Le niveau étant tellement élevé et proche qu’il est impossible de prévoir le vainqueur d’une course. Rendant le championnat tout simplement passionnant!

La saison 2015 inaugure un nouveau format de course pour offrir aux spectateurs deux fois plus d’action. Désormais, lors de chaque événement, deux courses auront lieu, deux fois plus de plaisirs donc! Audi était le meilleur constructeur du DTM en 2014. Huit Audi RS 5 DTM ont rejoint la grille de départ en 2015, avec les mêmes pilotes que l’année dernière, dont les trois champions Mattias Ekström, Mike Rockenfeller et Timo Scheider en tête de liste. Sans oublier le Français, Adrien Tambay sur sa RS5 aux couleurs de Playboy.

Course 1 – Samedi

Pour les qualifications de la course du samedi, Jamie Green réalise la pole sur son Audi RS5 DTM avec 0,116 sec d’avance sur la Mercedes de Wehrlein. Avec 8 RS5 DTM dans le top 13, Audi montre immédiatement de solides performances. Pendant la course il n’a jamais été inquiété, malgré deux safety-car, pour décrocher la première victoire de cette saison 2015, devant les Mercedes AMG C-Coupé de Pascal Wehrlein et Paul Di Resta.

Seulement 16 des 24 voitures ont vu l’arrivée. Timo Scheider et Miguel Molina se sont percutés dès le premier tour, les obligeant à garer leurs autos au stand. Adrien Tambay sur sa RS5 Playboy a raté l’occasion de marquer des points suite à une excursion dans le bac à graviers et un contact avec Mattias Ekström, qui provoque la crevaison du Suédois. Le Français finit 15ème.

J’étais aussi rapide l’année dernière mais j’étais tout simplement malchanceux lors de la course. Aujourd’hui, tout est allé parfaitement. Je suis au volant dans la même équipe, avec le même ingénieur et me suis senti à l’aise dans mon Audi RS5 DTM. Tout ce que je peux dire, c’est que je suis heureux.
— Jamie Green

Course 2 – Dimanche

Le dimanche, le ciel menaçant a fini par craquer! Obligeant les pilotes à chausser les pneus pluies pendant la course et semant le chaos dans les stands.

Mattias Ekström a renoué avec la victoire en décrochant sa 20e victoire. Le Suédois a pris l’avantage dès le départ, il perd ensuite la tête de la course lorsqu’il chausse les pneus pluies. Le Scandinave a pu facilement reprendre les commandes face à Edoardo Mortara qui offre le doublé à Audi. Mais c’est l’Italien qui est en tête du Championnat à l’issu de la première manche.

Le podium est complété par Gary Paffett sur sa Mercedes, remonté du fond de grille. Adrien Tambay, parti dernier, et débutant pourtant une belle remontée,  abandonne suite à un contact. Un weekend définitivement à oublier pour le pilote Français.

Calendrier DTM 2015

30/04–03/05 Hockenheimring (D)
29–31/05 Lausitzring (D)
26–28/06 Norisring (D)
10–12/07 Zandvoort (NL)
31/07–02/08 Red Bull Ring (A)
28–30/08 Moscow Raceway (RUS)
11–13/09 Oschersleben (D)
25–27/09 Nürburgring (D)
16–18/10 Hockenheimring (D)

Photos du DTM 2015 à Hockenheim

Previous post

Début réussi pour l'Audi Sport TT Cup

Next post

Petter Solberg en patron du World RX à Hockenheim!

Thomas Boulenger

Thomas Boulenger

Fondateur de SpeedGuerilla. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.