Connect with us

Actus

Nouvelle Audi S4, elle reste dans l’excellence

Publié

on

Audi présente à Francfort la version sportive de sa nouvelle A4: la S4!

La S4 récupére le 3.0L TFSI de l’ancienne génération, mais y ajoute 10 ch supplémentaires (354 ch) et 60 Nm de couple (500 Nm). La boite Multitronic gagne un rapport (huit au total). Elle profite également du régime de l’A4 pour peser 75 kg de moins (1630 kg). Seule inchangée : la transmission intégrale Quattro, qui renvoie 60 % du couple sur l’essieu arrière en conditions normales (jusqu’à 85 % en situations particulières), et peut accueillir un différentiel arrière Quattro Sport à effet vectoriel de couple.

Plus de chevaux, moins de poids, cela joue sur les performances mais aussi la consommation. Elle réalise ainsi le 0 à 100 km/h en 4,7 s (- 0,3 s), et se contente d’un 7,4/100 km et 170 g de C02/km en cycle mixte.

Par rapport à une A4 classique, le bouclier adopte des barrettes horizontales chromées (comme la TT-S), les jantes passent en 18 pouces ou 19 en option, et les coques de rétroviseurs sont argentées. Derrière, quatre sorties d’échappement apparaissent, et un discret becquet surligne le couvercle de malle. Le Virtual Cockpit est ici de série.

Comme sur la génération précédente, la déclinaison S4 sera proposée en berline et en break. Elle arrivera en concession début 2016.

Via Audi.

Photos de la nouvelle Audi S4

Fondateur de SpeedGuerilla et désormais Crank. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.

Actus

Hyundai dévoile le nouveau Veloster et sa version N

Hyundai a dévoilé son nouveau Veloster à l’occasion du salon de Detroit. Après l’i30N, la nouvelle génération de Veloster a déjà le droit à sa version sportive N. Hélas on ne devrait plus la retrouver en Europe.

Publié

on

Hyundai Veloster N 2018

Hyundai a dévoilé son nouveau Veloster à l’occasion du salon de Detroit. Après l’i30 N, la nouvelle génération de Veloster a déjà le droit à sa version sportive N. Hélas on ne devrait plus la retrouver en Europe.

Hyundai continue dans l’originalité du précédent Veloster, à savoir une porte côté conducteur, et deux côté passager. L’échappement central est également de retour. Globalement, le Veloster conserve ses proportions si particulières avec un arrière assez haut et un nez plongeant qui n’est pas sans rappeler l’actuelle Ford Focus.

Sous le capot, Hyundai n’a retenu que des blocs quatre cylindres, un atmosphérique 2.0L de 147 ch et en turbo 1.6L de 200 ch. Mais ce n’est pas tout…

Déjà la version sportive N

L’i30 était récemment la première à arborer le logo N, synonyme de Nürburgring. Le Veloster est aujourd’hui le second membre de la famille N et le coupé reçoit pour l’occasion le même bloc que l’i30, à savoir un quatre cylindres 2.0L turbo de 275 ch et 353 Nm associée à une boite manuelle à 6 rapports.

Hyundai n’a pas communiqué sur les performances mais elle devrait être assez proche de l’i30 N à savoir un 0 à 100 km/h en 6,1 sec. Le Veloster N dispose par ailleurs de suspensions pilotées et d’un différentiel autobloquant à commande électronique.

Une offre sympathique qui aurait, pour le coup, peut-être trouvé son public en Europe.

Lire la suite

Concepts

Lexus LF-1 Limitless Concept, futuristique!

Publié

on

Lexus LF1 Limitless

Lexus a dévoilé le concept LF-1 Limitless au Salon de Detroit, montrant ainsi sa vision d’un SUV luxueux, puissant et technologique.

Selon le centre de design CALTY en Californie, le nouveau concept Lexus LF-1 Limitless est conçu pour ressembler à du métal fondu forgé dans un sabre japonais, baptisé molten katana, tout en anticipant la prochaine étape du design de la marque.

 » Il incarne notre vision d’un nouveau véhicule porte-drapeau qui réunit les capacités d’un crossover sans renoncer aux performances et au luxe offerts par les berlines haut de gamme actuelles. Le Lexus LF‑1 Limitless intègre une technologie imaginative tout en créant un lien émotionnel fort avec le conducteur et les passagers grâce à l’amélioration de l’expérience humaine.  »

Kevin Hunter, président de CALTY Design Research.

Lexus a évité de préciser quel type de groupe motopropulseur le concept LF-1 utilise en disant simplement que «comme le nom du concept, les possibilités pour les groupes motopropulseurs sont illimitées». Les choix incluent tout, de la pile à combustible à l’hybride rechargeable et de l’essence à l’électricité pure. D’ailleurs vers 2025, tous les modèles Lexus dans le monde seront électrifiés d’origine ou disponible en version électrifié.

Les designers sont très fiers des proportions athlétiques de la LF-1, avec l’habitacle positionné au plus profond du châssis qui, en combinaison avec les jantes alliages de 22″, lui confèrent une allure agressive et puissante.

Un autre fait intéressant est que Lexus n’a pas utilisé de chrome sur la carrosserie, en particulier sa sa traditionnelle et emblématique calandre trapézoidale. Celle du Lexus LF-1 Limitless adopte un entourage formé par un éclairage LED qui s’illumine pour accueillir le conducteur.

La cabine a été conçue pour offrir un maximum de confort équivalent pour chaque passager, adhérant à la tradition japonaise d’omotenashi, ou d’hospitalité. Le tableau de bord supprime les boutons analogiques, les remplaçant par des commandes gestuelles et un affichage minimaliste. La technologie amplifie la sensation de luxe avec comme parfait exemple le mode Chauffeur. Celui ci permet un fonctionnement mains libres grâce à la direction, le freinage, l’accélération, l’éclairage et la signalisation électroniques ou « by-wire ». Cette fonction permet une conduite coulée, détendue, économe en carburant et un risque réduit d’accidents.

Avec sa technologie innovante et son design captivant, le concept Lexus LF‑1 Limitless recèle le potentiel d’une expérience étonnante pour les futurs clients.

Lire la suite

Actus

Ford présente une nouvelle Mustang Bullitt pour les 50 ans du film

Publié

on

Mustang Bullit 2018

A l’occasion des 50 ans du film Bullitt, sorti en 1968, Ford a dévoilé lors du salon de Detroit une édition Bullitt de sa Mustang.

Construite en l’honneur de la Mustang conduite par Steve McQueen, Ford offre à cette édition spéciale une boite manuelle et une boule blanche pour pommeau de levier de vitesse.

L’Américaine développe une puissance de 475 ch et 570 Nm toujours à partir du V8 5.0L maison, accouplé à boîte de vitesses manuelle. Petit détail, le pommeau de la commande de boîte reprend la boule blanche de la voiture originelle. Il est désormais possible d’atteindre 263 km/h en pointe.

Le look de la Mustang du film est bien entendu repris: une teinte verte foncée baptisée « Dark Highland Green » ( mais un noir sera aussi proposé), des touches de chrome autour de la calandre et du vitrage latéral, des jantes cinq branches peintes en noir avec étriers de frein Brembo rouges et un seul badge Bullitt sur le coffre.

Elle propose également une sonorité unique grâce à un système de valve à l’échappement. Ce dernier est d’ailleurs muni de nouvelles sorties noires. La Bullitt dispose également d’un nouveau système d’admission et d’un collecteur de Shelby GT350.

« Lors de la fabrication d’une Bullitt, il y a certaines choses qu’elle doit absolument avoir. Elle doit avoir la bonne attitude, elle doit être unique par rapport à la Mustang GT, et plus que tout, elle doit être badass. »

Carl Widmann, ingénieur en chef de Mustang.

Les futurs clients n’auront le choix qu’entre 3 options: La suspension semi-active, les sièges en cuir Recaro et un pack multimédia.

La nouvelle Mustang Bullitt fait ses débuts au Salon de Detroit avec l’un des deux exemplaires utilisés pour le film en 1968, en compagnie de la petite fille de Steve McQueen. Malheureusement, ce modèle collector ne devrait pas être disponible en France.

Lire la suite

Tendance