Connect with us

F1

Renault revient en F1 en tant que team avec la RS16

Publié

on

Le PDG du Groupe Renault, Carlos Ghosn, a révélé les plans de Renault en sports mécaniques lors d’un événement organisé aujourd’hui au Technocentre Renault à Guyancourt.

Au cœur des activités sportives, s’impose la nouvelle écurie Renault Sport Formula One Team. Ce nouveau concurrent engagera un châssis Renault R.S.16 développé et assemblé à Enstone, tandis que le groupe propulseur Renault R.E.16 continuera d’être développé à Viry-Châtillon.

Un certain nombre de nominations a été réalisé à des postes clés de l’écurie de Formule Un. Bob Bell devient Directeur Technique F1 et aura sous sa responsabilité Nick Chester, Directeur Technique Châssis, et Rémi Taffin, Directeur Technique Moteur. Kevin Magnussen et Jolyon Palmer sont confirmés comme pilotes titulaires de Renault Sport Formula One Team. Ils seront accompagnés par Esteban Ocon, qui rejoint l’équipe en tant que troisième pilote et pilote de réserve.

Infiniti va continuer son aventure en Formule Un aux côtés de Renault, en renforçant son engagement par le biais d’un programme technologique spécifique. Infiniti développera la seconde génération de systèmes de récupération d’énergie (ERS) pour le groupe propulseur F1. Le partenariat technique entre Total et Renault se poursuivra en 2016.

Renault a également annoncé de nouveaux partenariats avec d’autres marques prestigieuses, dont l’horloger de luxe Bell & Ross, la plus innovante des jeunes pousses d’ingénierie acoustique Devialet, le groupe de prêt-à-porter Bestseller et le renouvellement des contrats avec des partenaires actuels de l’équipe F1, dont Microsoft et EMC. Renault continuera de travailler avec Gravity Motorsports, une filiale de Genii Capital Group qui conserve une part minoritaire de l’écurie de F1. Genii et Gravity ont œuvré sans relâche pour assurer la survie de l’équipe dans des circonstances particulièrement difficiles. Renault est heureux de reconnaître cet engagement et Gérard Lopez reste directeur non-exécutif de l’écurie.

Au niveau restructuration, Renault Sport est désormais contrôlé par deux entités distinctes : Renault Sport Racing et Renault Sport Cars.

Renault Sport Racing sera en charge de toutes les activités compétition de Renault, avec Renault Sport Formula One Team, Renault e.dams, Formula Renault 2.0, Renault Sport R.S. 01 Trophy, ainsi que d’autres programmes de compétition-clients sur circuit et en rallye. Renault Sport Racing gèrera ses engagements depuis ses deux sites d’Enstone au Royaume-Uni et de Viry-Châtillon en France.

Renault Sport Cars, une émanation de la division Renault Sport Technologies, dirigera le développement et la commercialisation de la gamme de véhicules de série Renault Sport. Renault Sport est reconnu dans le monde entier pour l’excellence de ses berlines compactes sportives telles que Mégane R.S. et Clio R.S., ainsi que pour l’efficacité et l’accessibilité de ses GT, dont Nouvelle Mégane GT. Renault Sport va développer son empreinte internationale, l’attrait pour sa Marque et faire croitre sa gamme par l’intermédiaire d’investissements supplémentaires en R&D.

Renault Sport Racing et Renault Sport Cars travailleront main dans la main pour maximiser les synergies techniques et commerciales, de la piste à la route. La première démonstration de cette étroite relation entre les deux entités sera révélée lors du Grand Prix de Monaco, surprise à prévoir donc.

[quote cite=’Carlos Ghosn’]Les sports mécaniques attisent toujours l’imaginaire des passionnés, comme des conducteurs de tous les jours. Aujourd’hui, nous lançons donc un programme exhaustif. La Formule 1 est au cœur de nos efforts visant à accroître la notoriété de Renault, particulièrement sur des marchés où la Marque fait ses premiers pas. Cet engagement est également destiné à promouvoir le transfert de technologies de la piste à la route[/quote]

Renault Sport Racing sera présidé par Jérôme Stoll, avec le soutien de Cyril Abitboul dans un rôle de Directeur Général. Frédéric Vasseur sera sous les ordres de ce dernier en tant que Directeur de la Compétition, en charge des questions sportives et techniques. Renault Sport Cars sera dirigé par Patrice Ratti, Directeur Général. Guillaume Boisseau, Directeur des Marques du Groupe Renault, sera en charge du marketing et s’assurera que l’activation et le positionnement des programmes sportifs soient en phase avec la stratégie marketing de Renault.

Les anciennes équipes de Renault Sport Technologies dédiées à la compétition-clients travailleront désormais sous la bannière de Renault Sport Racing, toujours sous la direction de Jean-Pascal Dauce. La nouvelle organisation permettra à Renault de connecter chaque catégorie plus efficacement, en rallye avec Clio R3T et le rallye-raid, et avec les formules monotypes comme la Clio Cup et Renault Sport RS01 Trophy. Renault continue également son implication dans la catégorie monoplace Formula Renault 2.0. Depuis plus de quarante-cinq ans, cette discipline a permis à de nombreux champions de débuter en sport automobile et d’atteindre le plus haut niveau. 60 % des pilotes titulaires en F1 viennent de la Formula Renault.

Les activités de Renault en Formula E seront également intégrées à Renault Sport Racing. Renault s’est engagé dans ce championnat jusqu’à – au moins – la quatrième saison avec l’équipe Renault e.dams. Durant les prochaines saisons, Renault Sport Racing développera et fournira le groupe propulseur composé d’une boîte de vitesses et d’un moteur électrique à Renault e.dams. Les objectifs sont ambitieux : gagner les titres Pilotes et Constructeurs.

Renault Sport Academy
La Renault Sport Academy a aussi été annoncée avec le double objectif de détecter de jeunes talents capables d’accéder à la Formule Un et d’offrir une chance aux différents marchés de Renault de jouer un rôle actif dans la performance sportive de demain, à travers la promotion et le soutien de leurs pilotes locaux.

Grâce à cette annonce, les sports mécaniques se réaffirment comme une partie intégrante de la l’identité de marque de Renault et de son ADN.

Via Renault.

Photos de la Renault RS26 F1 2016

Fondateur de SpeedGuerilla et désormais Crank. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.

F1

La FIA confirme le Halo en F1 pour 2018

Publié

on

F1 Halo 2018

La dernière réunion du Groupe Stratégique de la F1 tenue ce mercredi a confirmé l’introduction du controversé système Halo pour 2018.

Il y aura bien un système de protection frontale installé sur les monoplaces en 2018 en F1. Voici en effet la décision majeure rendue à l’issue de la réunion du Groupe Stratégique de la discipline tenue ce mercredi. Toutes les équipes étaient présentes et même si la majorité a voté contre, la FIA a pris la décision pour la sécurité.

Elle intervient juste après le test du système de protection frontale Shield. Ce dernier était installé sur la monoplace de Sebastian Vettel à Silverstone, mais le pilote de la Scuderia Ferrari a rapidement eu le tournis. Quelques jours plus tard voici donc que le Halo revient sur le devant de la scène, puisque la Fédération Internationale de l’Automobile confirme que ce système sera introduit en 2018.

[quote]Avec le concours des équipes, certaines caractéristiques de son design seront encore améliorées. Après avoir développé et évalué un grand nombre de dispositifs au cours des cinq dernières années, il est apparu clairement que le Halo présente la meilleure performance en matière de sécurité globale.[/quote]

Les 10 équipes de Formule 1 vont maintenant commencer à intégrer le Halo dans le design de leurs monoplaces 2018.

F1 Halo 2018

F1 Halo 2018

Lire la suite

Concepts

Renault montre sa RS 2027, une vision de la F1 du futur

Publié

on

Après le teaser, Renault lève le voile sur sa RS 2027 à Shanghai.

Est ce que les F1 auront cette allure là dans 10 ans? Pourquoi pas. C’est en tout cas l’idée de Renault, et elle est réussie. La monoplace arbore une livrée jaune et noir, couleurs traditionnelles des F1 signées Renault Sport. Ces teintes sont ici rehaussées d’un aspect métallisé afin de rendre la monoplace plus attractive visuellement. Le jaune est magnifié par une feuille d’or, une matière qui évoque à la fois la qualité, la technique et la performance.

On remarquera les éclairages LED actifs intégrés dans les roues et des éléments aérodynamiques mobiles tels que des ailerons pilotés. Et un cockpit et casque transparent pour observer le pilote en pleine action.

Question technique, Renault annonce un V6 hybride d’une puissance totale de 1360ch (ou 1 mégawatt). Avec un poids de seulement 600kg, le rapport poids/puissance dépasse celui des F1 actuelles. La puissance du système de récupération et de restitution de l’énergie cinétique est désormais établie à 500 kW – contre 120 kW pour une F1 de 2017- grâce aux deux unités de type ERS-K, l’une à l’avant et l’autre à l’arrière. Cette disposition des moteurs permet de disposer de quatre roues motrices et directrices.

Technologique, la RS 2027 est plus sûre avec un mode autonome en cas d’accident ou d’incidents de courses (safety car, virtual safety car, drapeau jaune…) et un cockpit fermé en polycarbonate ultra résistant pour protéger le pilote en cas de choc. La télémétrie serait partagée avec les fans pour un meilleur engagement du public.

[quote cite=’Cyril Abiteboul, Directeur Général Renault Sport Racing’]Le rôle de Renault Sport Racing est aussi d’anticiper ce que sera le futur de la Formule 1 pour que cette discipline rassemble un maximum de fans dans un environnement cohérent avec les objectifs du Groupe Renault. Nous sommes fiers d’offrir au public, aux fans et aux passionnés ce concept qui met en valeur nos idées et nos envies.[/quote]

Le développement de RS 2027 Vision vise non seulement à rendre hommage aux quarante ans de présence, d’innovation et de succès de Renault en Formule 1, mais il illustre également un engagement fort pour le futur.

Via Renault.

Photos de la Renault RS 2027 Vision

Lire la suite

F1

Toro Rosso présente sa STR12

Publié

on

Dernière écurie a présenter sa monoplace, Toro Rosso adopte un nouveau look pour sa STR12.

Le capot-moteur en aileron de requin est présent, comme toutes les équipes sauf Mercedes, on se demande si la marque à l’étoile fera évoluer l’auto d’ici le début de la saison. L’aileron en flèche ne se voit pas affublé d’un nez, tandis que l’arrière est réduit au strict minimum.

L’équipe change totalement de livrée. Elle abandonné le bleu foncé qu’elle a toujours eu mais contrairement à ce qu’annonçaient les rumeurs, ce n’est pas pour le bleu ciel de Red Bull Sugarfree mais pour un bleu royal, avec le logo de Red Bull en argent. C’est plutôt réussi!

[quote cite=’Franz Tost’]Nous aimons vraiment ce premier gros changement de livrée dans nos 12 années sur la grille en F1, et ce nouveau look se reflète dans les stands, qui ont aussi été refaits pour faciliter le travail autour de ces voitures bien plus larges[/quote]

La petite soeur de RedBull Racing utilisait le V6 Ferrari l’année précédente, pas franchement une réussite. En 2017, elle utilisera le bloc Renault (comme RedBull).

Les pilotes ne changent pas: Il s’agira de Carlos Sainz et Daniil Kvyat.

Lire la suite

Tendance