Connect with us

Sécurité routière

Interdiction des films teintés: c’est fait!

Publié

on

À compter du 1er janvier prochain, tous les films teintés dépassant un seuil de 30% devront avoir disparu des vitres avant latérales des véhicules. Seules quelques dérogations seront possibles.

La mesure avait été annoncée et le décret vient de tomber. À compter du 1er janvier prochain, tous les véhicules en circulation ne devront plus avoir de vitres teintées dépassant un seuil de 30%. En d’autres termes, un taux de 70 % de lumière devra passer. Une interdiction qui touche les vitres teintées avant latérales .

Selon le décret publié ce mercredi, le contrevenant s’exposera à une amende de 135 euros, la perte de trois points et à la possibilité pour les forces de l’ordre d’immobiliser le véhicule. Le texte prévoit que le conducteur et non le propriétaire s’exposera à ces sanctions.

Une situation aberrante et étonnante sachant que les politiques roulent largement en vitres teintées, on verra si eux aussi se plieront à cette interdiction. Car s’il est prévu des dérogations, celles-ci seront exceptionnelles. Ce décret qui promulgue cette interdiction suscite aujourd’hui la colère des représentants des professionnels des films pour vitrage. Pour eux, cette règle va tuer tout un secteur économique, soit 800 entreprises en jeu et 1 800 emplois à la clé.

Avec ce décret, ce sont donc des centaines de milliers de propriétaires de véhicules aux vitres teintées qui devront aussi faire retirer les filtres déjà posés, qu’ils aient fait le choix après achat d’investir une somme non-négligeable pour faire réaliser l’intervention ou qu’ils aient acquis le véhicule en l’état.

[quote cite=’Daniel QUERO, président de 40 millions d automobilistes’]Au-delà de la question de la restriction des libertés individuelles, c’est une mesure financièrement injuste pour les automobilistes. C’est pourquoi nous demandons au Gouvernement qu’il prenne en charge les coûts inhérents à la dépose des films qui équipent aujourd’hui leurs véhicules.[/quote]

TLV-01

Fondateur de SpeedGuerilla et désormais Crank. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.

Lire la suite
Advertisement
Laisser un commentaire

Sécurité routière

Conduire sur neige en toute sécurité

Publié

on

La conduite sur neige est un exercice risqué et pourtant indispensable lorsqu’on habite en région alpestre. Lors d’une récente interview sur RTL, la directrice juridique de l’Automobile Club Association, Céline Kastner, rappelait que la première règle en cas de conduite en hiver était d »avoir une voiture bien équipée ». Rajouter à cela une révision régulière de votre véhicule et vous serez prêt pour la conduite hivernale. SpeedGuerilla vous offre un petit court de rattrapage sur les précautions à prendre avant une sortie sur les routes enneigées.

Vérifier la tension de la batterie

La batterie de votre véhicule est très sollicitée lorsque l’hiver arrive. Le chauffage, les phares et le dégivrage consomment beaucoup d’énergie. Il est donc important de faire contrôler votre batterie avant l’hiver et de la faire remplacer si elle a plus de 4 ans. N’hésitez pas à investir dans une huile moteur plus fluide lors de votre prochaine vidange afin de faciliter le démarrage. Laisser tourner le moteur en allumant les phares pendant quelques minutes avant de prendre la route permet également de chauffer la batterie plus rapidement et de prolonger sa durée de vie.

Protéger son moteur

La batterie n’est pas la seule à prendre un grand coup de froid. En hiver, il est primordial de faire chauffer son moteur, les propriétaires d’Alfa Romeo Spider en savent quelque chose. Dans son magazine en ligne en allemand Kupplung, le spécialiste de l’attelage Rameder rappelle également que les vitesses élevées et les trajets de courte durée sont fatals pour le moteur. Sa durée de vie se réduit considérablement en lui faisant augmenter trop rapidement son nombre de tours. Et sur une courte distance, le moteur n’a pas le temps de se réchauffer. Le nombre de tours sera donc plus élevé que la normale, ce qui fera vieillir le moteur prématurément. Préférez donc rouler à bas régime en hiver.

Installer des pneus hiver

Un investissement conséquent et pourtant indispensable si on vit dans une région où les hivers sont froids : les pneus hiver. On les reconnait facilement avec leur sigle M&D (Mud & Snow). Même s’ils ne sont pas obligatoires en France, il est conseillé de les installer dès que la température descend en-dessous de 7 degrés Celsius. Les pneus hiver se différencient par leurs rainures plus profondes et leur gomme plus tendre qui leur permettent une meilleure adhérence sur le bitume froid et une meilleure évacuation de l’eau. Question sécurité, ces pneus assurent une meilleure distance de freinage, une motricité améliorée et moins d’aquaplaning. Bien entendu, une fois l’hiver terminé, il est primordial de revenir à des pneus d’été.

Faire attention à sa conduite

Une route enneigée n’est pas un parcours du WRC mais ces quelques astuces de professionnels devraient vous être utiles. Si l’avant ou l’arrière de votre véhicule se dérobe, il ne faut surtout pas freiner, mais débrayer tout en essayant de retrouver le droit chemin. Si l’arrière se met en travers, n’hésitez pas à contre-braquer. Si la tête-à-queue est inévitable, il ne vous reste plus qu’à piler. Cet arrêt sera certes étourdissant mais c’est la meilleure solution afin de vous éviter une sortie de route.

Préparer un kit de survie

Pour un maximum de sécurité, ne prenez pas la route sans ces objets dans votre coffre :

  • un grattoir à pare-brise et une pelle, en cas de tempête de neige
  • des câbles de démarrage et des bougies, au cas où votre batterie vous lâcherait en pleine route
  • une couverture de survie

Lire la suite

Sécurité routière

Le malus 2017 va t’il tuer le marché de la sportive?

Publié

on

Si le barème du bonus a évolué au 1er janvier, c’est surtout du côté du malus qu’il y a eu les plus grandes transformations pas forcément en faveur du consommateur (comme toujours). Désormais, la taxe est calculée gramme par gramme.

Voici une liste de sportives qui prennent très cher:

Ford Mustang, le 2.3 EcoBoost de 317ch et 179 g de CO2/km passe de 3 000 € en 2016 à 6 810 € en 2017 !

Toyota GT86, le 2.0L atmo de 200ch et 180 g de CO2/km passe de 3 000 € en 2016 à 7 073 € en 2017 !

Audi S4 Avant, le 3.0L V6 de 354 ch et 175 g de CO2/km passe de 2 200 € en 2016 à 5 810 € en 2017 !

VW Golf R, le 2.0L turbo de 310 ch et 180 g de CO2/km passe de 2 200 € à 7 073 € en boîte mécanique en 2017!

Porsche 911 Carrera et son flat six 3.0L biturbo de 370ch et 190 g de CO2/km passe de 4 000 € à 9 973 € en boîte mécanique en 2017!

Quelles conséquences? Un boum sur le marché de l’occasion? Il est encore trop tôt pour le savoir mais payer 25% de plus pour un modèle neuf fera sans doute réfléchir quelques acquéreurs… Les sportives françaises s’en sortent bien avec 125 g de CO2 pour une 208 GTI qui échappent au malus, 133 g/km pour la Clio RS ( 140 € ), 139 g/km pour les 308 GTI et Clio RS Trophy ( 410€ ).

Tableau des malus 2017

Emissions de CO2
(en g/km)
Prix du malus
en 2017
Prix du malus
en 2016
Inférieur ou égal à 126 0 € 0 €
127 50 €
128 53 €
129 60 €
130 73 €
131 90 € 150 €
132 113 €
133 140 €
134 173 €
135 210 €
136 253 € 250 €
137 300 €
138 353 €
139 410 €
140 473 €
141 540 € 500 €
142 613 €
143 690 €
144 773 €
145 860 €
146 953 € 900 €
147 1 050 €
148 1 153 €
149 1 260 €
150 1 373 €
151 1 490 € 1 600 €
152 1 613 €
153 1 740 €
154 1 873 €
155 2 010 €
156 2 153 € 2 200 €
157 2 300 €
158 2 453 €
159 2 610 €
160 2 773 €
161 2 940 €
162 3 113 €
163 3 290 €
164 3 473 €
165 3 660 €
166 3 853 €
167 4 050 €
168 4 253 €
169 4 460
170 4 673 €
171 4 890 €
172 5 113 €
173 5 340 €
174 5 573 €
175 5 810 €
176 6 053 € 3 000 €
177 6 300 €
178 6 553 €
179 6 810 €
180 7 073 €
181 7 340 € 3 600 €
182 7 613 €
183 7 890 €
184 8 173 €
185 8 460 €
186 8 753 € 4 000 €
187 9 050 €
188 9 353 €
189 9 660 €
190 9 973 €
supérieur ou égal
à 191
10 000 € 191 à 200 g : 6 500 €

+ de 200 g : 8 000 €

Lire la suite

Sécurité routière

Vitres teintées: attention à la verbalisation!

Publié

on

On vous en parlait en avril dernier, l’interdiction des films teintés à l’avant à plus de 30% arrive désormais à grands pas. Il est temps de se mettre en conformité puisqu’au premier janvier prochain, ceux qui continueront à rouler avec des vitres teintées à plus de 30% s’exposeront à une contravention de 4e classe (amende forfaitaire de 135 euros) et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Pour le CNSR, le surteintage des vitres avant (pare-brise et vitres latérales) représente un danger en matière de sécurité routière puisque, de l’extérieur, il devient difficile de maintenir le contact visuel avec le conducteur et ainsi d’anticiper sa conduite. Le surteintage contribue également à dissimuler des infractions comme l’usage du téléphone au volant ou le défaut de port de la ceinture de sécurité. Enfin, le troisième point mis en avant est celui de l’identification du conducteur ou de son passager, un enjeu important pour les forces de l’ordre en cette période où la menace terroriste reste élevée.

Evidemment il y aura de nombreuses dérogations…

Lire la suite

Tendance