Jeudi 1er Septembre, l’heure est grave. Après une longue attente, me voici confronté à une partie de la gamme Mercedes-Benz, mais en version AMG. AMG vous connaissez, vous avez probablement déjà lu mon essai de l’A45 AMG !

Durant 3 jours, notre partenaire SAGA Mercedes a donc reçu la flotte « Dream Tour » de Mercedes France, composée de véhicules classés parmi les catégories « Dream Cars », « eMobility » et « 4matic ». Étant, comme vous le savez, un amateur de chevaux et de sans plomb, vous comprenez que je me suis dirigé immédiatement vers tout ce qui comporte le fameux badge « AMG », petit par le nom mais grand par sa signification. Au cours de cet article, vous découvrirez les différentes voitures essayées, de la Classe C V6 au Classe G V8..!

S 500e Limousine :

Ou comment commencer avec l’auto la plus confortable de la gamme Mercedes-Benz actuelle. Nous sommes dans le bateau de croisière par excellence. Tellement excellent que Guillaume, notre photographe, s’empressera de monter à l’arrière en mode « Chauffeur, Château de Bondues s’il vous plait ». Alors en route, confortablement installé dans les sièges massants/ventilés et même chauffants, la route est d’un calme exemplaire. Dans un silence religieux, la S500e se déplace en mode électrique. Mais dès lors que nous commençons à chatouiller la pédale de droite, le moteur V6 Biturbo 3,0 litres se réveille et nous offre des performances exemplaires. Avec une puissance de 333ch, celui ci se voit assisté d’un moteur électrique de 116ch, portant la puissance totale développée à 449ch. Malgré un poids de 2825 kg, cette limousine montre une agilité exemplaire et n’entache en rien les performances avec, par exemple, le 0 à 100 km/h effectué en à peine 5,2 sec. Cependant, vous comprendrez que le but premier de cette auto est et restera le confort, tout en ayant une puissance (très!) correcte en cas de besoin et offrant une consommation mixte faible, cette auto pouvant parcourir pas mal de kilomètres en électrique uniquement.

Avec un tarif de base de 124.600€ (-1000€ de bonus écologique), cette Classe S se voit concurrencée sur le marché des limousines hybrides par les actuelles Lexus LS600h et BMW Série 7 eDrive.

C 450 AMG Berline :

Attaquons nous aux choses sérieuses… Motorisée par un V6 Biturbo 3,0 litres de 367ch, cette Classe C est la digne petite sœur de la très réputée C63 AMG. Grâce à ce V6 et sa transmission 4matic, cette C se montre redoutable d’efficacité mais aussi très confortable, le daily idéal ? Côté performances, le 0 à 100 km/h se voit écrasé en 4,7 sec, très correct au vue de son gabarit ainsi que de son poids (1690 kg). Les turbos font un travail remarquable, ne marquant aucun creux dans les montées en régime, l’auto réagissant toujours au quart de tour à la moindre demande du pied droit. La sonorité du V6 est bien présente, nous regretterons cependant qu’elle soit un peu aseptisée par la présence des deux turbos. Concernant le châssis, rien à déplorer, les 4 roues motrices font parfaitement le travail et les remontées d’informations sont claires. Cependant, attention tout de même au freinage qui pourrait avoir tendance à s’essouffler en utilisation soutenue et provoquer un phénomène de fading.

Pour cette Classe C Berline 450 AMG, il faudra vous acquitter d’un chèque de 66.700€ ainsi que d’un malus écologique de 3.000€. Sachez que si vous étiez plutôt tenté par sa grande sœur, la C63 AMG, c’est tout de même 21.750€ supplémentaire qu’il faudra débourser (+ 6.500€ de malus écologique).

SAGA_SPEEDGUERILLA-10

SL 500 AMG :

Chez Mercedes, le SL est incontestablement LE cabriolet 2 places par excellence. Quand celui-ci se voit motorisé par un 8 cylindres en V, l’extase est proche. Ici, le V8 de 4,7 litres développe la bagatelle de 455ch dans une sonorité envoutante. Malgré ses rondeurs faisant grimper son poids à 1785 kg, ce cabriolet saura vous expédier le 0 à 100 km/h en 4,3 sec ! En fonction du mode de conduite choisi, ce SL se montrera très doux… ou très brutal. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que ce SL n’est pas équipé de la transmission 4matic et que donc, toute la puissance transmise est envoyée aux seules roues arrières : attention glissades ! Rassurez-vous, l’électronique et les aides embarquées sauront contrôler vos crises de folies et erreurs de pilotage (sauf si bien sûr, vous décidez de déconnecter volontairement les aides). Qu’il soit découvert ou non, ce SL se montre agréable à conduire mais aussi très confortable, offrant un espace à bord important pour une auto de ce segment. Nous regretterons cependant l’absence d’un écran multimédia de dernière génération mais aussi une configuration intérieure moins douteuse que cet intérieur cuir rouge/ronce de noyer (carton rouge pour la ronce de noyer..!).

Quant au tarif, ce SL500 se voit proposé au tarif de base de 135.600€. Avec 212g/km de CO² expiré, le malus écologique est à son point culminant : 8.000€ ! Une somme à ne pas oublier lors de la réflexion. Et si l’envie vous prenez d’en avoir toujours plus, sachez que ce SL est disponible en version 63 AMG (585cv / V8 Biturbo) mais aussi en 65 AMG (630cv / V12 Biturbo) à des tarifs de base respectifs de 181.400€ et 256.900€ !

G 63 AMG :

LE Panzer de chez Mercedes, le tank, le monstre, appelez le comme vous le voulez ! Pour moi, ce sera « Le tank ». Au premier abord, ce Classe G impressionne par sa taille mais aussi par son look, similaire au fil des années et cela depuis sa sortie en 1979 (37 ans!). Depuis toujours, ce classe G est un cube indémodable et cela, on aime ou on aime pas. Ici, nous sommes en présence de la version 63 AMG : moteur V8 biturbo de 5,5 litres développant la bagatelle de 570ch. Haut sur pattes, ce monstre pèse 2.550 kg, poids qui se fera vite ressentir à la conduite. L’ensemble est sublimé par ce « Gris Alanite Magno Designo » et ses jantes 19″ AMG. A la conduite, le tank semble dépassé par les évènements. L’architecture châssis semble ancienne et à laquelle nous avons greffer un moteur hautes performances AMG. L’addition de ces deux choses donne quelque chose d’étrange… A l’accélération, le G à tendance à tirer à droite ou à gauche en fonction de ses envies, la direction devant souple et remontant vraiment très peu d’informations. Cependant, l’accélération est impressionnante pour un engin de cette taille et ce poids (le 0 à 100 km/h est établi en 5,4 sec). Attention tout de même à ne pas vous faire surprendre par le freinage, peu impressionnant par rapport à l’accélération et donc à anticiper. Mais le Classe G, c’est surtout un plaisir à part entière, le plaisir d’être dans un 4×4 singulier, qu’on ne croise que très peu et offrant un intérieur luxueux.

Pour acquérir ce remarquable 4×4 aux capacités de franchissement impressionnantes, il faudra vous acquitter d’un lourd chèque de 144.400€ (tarif de base) et du malus éco(logique) de 8.000€ ! Le prix de l’exclusivité, mais sachez aussi, que tout comme le SL, ce Classe G est disponible motorisé par un V12 Biturbo (65 AMG).

GLE Coupé 63 AMG S :

Un second tank dans la gamme Mercedes-Benz… Dévoilé en 2015, le GLE (Remplaçant de l’ancien ML) se voit décliné en version Coupé, se plaçant directement en concurrence avec le BMW X6. Avec une seule version diesel disponible actuellement (350d), ce GLE Coupé laisse place libre aux motorisations essences, exotiques ou non. La motorisation la plus exotique étant celle de notre essai, la version 63 AMG S. Ce moteur de 5,5 litres développe 585ch et devient donc le moteur V8 le plus puissant de la gamme Mercedes actuelle. Avec un poids de 2.350 kg, ce 4×4 voit ses performances amoindries par son surpoids mais établit tout de même l’exercice du 0 à 100 km/h en à peine 4,2 sec, ce qui reste exemplaire pour une auto de ce gabarit. Ce moteur V8 est d’ailleurs très expressif, offrant une sonorité splendide, agrémentée de retours à l’échappement et de lourdes détonations. Au volant de ce GLE Coupé, avec son hauteur d’assise importante, nous sommes confortablement installé et cette hauteur nous donne une impression de domination sur les autres usagers de la route. Le châssis est impressionnant malgré le poids important et les informations remontées dans la direction sont claires. Le petit moins ira, une fois de plus, au freinage. Celui-ci pourrait montrer plus ou moins rapidement ses limites lors d’utilisations soutenues.

142.850€, c’est le tarif de base qu’il faudra débourser si vous souhaitez acquérir ce GLE Coupé dans sa version extrême AMG 63S ! Sans oublier bien-sûr notre fameux malus écologique, s’élevant ici à 8.000€. Et si vous comptiez échapper à ce malus écologique, sachez que, même la seule version diesel (V6 350d) se voit soumise au paiement d’un malus écologique de 3.000€. Dure période pour les 4×4 !

S Coupé 63 AMG :

A mes yeux, la perfection sur cette journée d’essai. Quant une berline de luxe comme la Classe S se voit amputée de 2 portes mais greffé d’un V8 Biturbo de 5,5 litres (le même moteur que le GLE 63S), nous retrouvons un Coupé luxueux de 585ch ! Avec un poids condensé de 2.070 kg, mais surtout une garde au sol bien plus basse, cette S Coupé donne une leçon au gros GLE Coupé. La conduite est un réel plaisir, les kilomètres s’avalent dans un confort inégalé mais veillez toujours à garder un œil sur votre compteur de vitesse, car avec un 0 à 100 km/h littéralement explosé en 3,9 sec, il vous suffira de quelques dixièmes de seconde supplémentaires pour voir le flash crépiter. Avec une vitesse maximale limitée électroniquement à 250 km/h, il vous sera même possible, via une option au catalogue, de relever cette vitesse pour accrocher la barre des 300 km/h. Le V8 est ici aussi très expressif avec une sonorité sourde et une montée franche en régime. Cependant, luxe obligé, vous pourrez tirer un trait sur les détonations et autres retours à l’échappement, volontairement aseptisés. Confortablement installé dans votre siège massant, ventilé et chauffant, vous pourrez alterner balades tranquilles en mode C(onfort) et chasse à la VMax sur Autobahns Allemandes en mode S(port).

Le luxe se payant le prix fort, pour un S63 Coupé 4Matic de base, il vous faudra débourser la somme de 187.300€. A cela, toujours, il vous faudra ajouter le malus écologique de 8.000€ et probablement quelques options sur lesquelles vous pourriez craquer une fois devant le configurateur. Ce qui ramènera votre configuration probablement rapidement à plus de 200.000€. Sachez qu’une motorisation V12 Biturbo de 630ch est aussi disponible (Tarif de base S65 AMG Coupé : 253.800€).

En bonus, appréciez ici quelques photos d’une AMG GT S ainsi que d’une Classe S 63 Cabriolet.

Nos remerciements à notre partenaire SAGA Mercedes ainsi qu’à Mercedes France pour les prêts des véhicules

Crédits Photos : Guillaume Petranto pour Speedguerilla

Previous post

Chantilly Arts & Elegance 2016, un événement exceptionnel

Next post

La LaFerrari Aperta se balade à Barcelone

Emeric Cadart

Emeric Cadart

Petrolhead à ses heures perdues, du SP98 coule dans ses veines.
Avec comme réveil le V10 d'une Carrera GT, Emeric est passionné par les supercars, GT mais aussi les petites GTI's.