Actuellement peu présente sur le marché, la gamme Lexus se montre pourtant complète et prête à accueillir tout type de clientèle, avec une large gamme allant de la citadine à la grande limousine, passant par d’imposants SUV. Parmi les pionniers des motorisations hybrides-essences, Lexus proposent aussi des motorisations 100% thermiques alimentées au carburant noble (comprenez par là… l’essence). Lors de cet essai, nous avons eu l’occasion de prendre en main une GS, berline haut de gamme de la marque, concurrente directe des Mercedes Classe E, BMW Série 5 et Audi A6.

Extérieur

Extérieurement, cette GS respire la sportivité dans sa finition F-Sport et son coloris « Noir Graphite » métallisé. Cette berline très anguleuse se voit taillée ensuite à coups de serpe pour lui donner un look très sportif, agressif sur la face avant et classe sur son profil. L’arrière est massif et bien en concordance avec le reste du véhicule. Ses jantes F-Sport 19″ à 10 branches sont du plus bel effet ainsi que sa calandre en nid d’abeille, renforçant tout deux le caractère souhaité sportif de l’auto. Quant à la signature lumineuse, l’avant est très soignée avec l’utilisation de projecteurs LED à triple lentille formant le « L » de Lexus. A l’arrière, cette même évocation à la marque se retrouve dans les optiques, soulignés de « L » rouges pour les feux stop.

Concrètement, le design extérieur de cette GS F-Sport n’a rien à envier à ses concurrentes. Il respire la sportivité tout en gardant son look de berline luxueuse. Nous regretterons cependant l’intégration visuellement « moyenne » du toit ouvrant panoramique.

Intérieur

A l’intérieur, c’est les petits plats dans les grands… avec cet intérieur Havane, le contraste est saisissant et visuellement très intéressant. Les sièges confortables et réglables (réglages tout électriques + chauffants et ventilés) à souhait apporte une très bonne note à cet intérieur. L’intérieur est assez carré, comme souvent chez Lexus. On aime ou on aime pas mais celui ci ne laisse pas indifférent. La qualité de finition des matériaux est exemplaire, on retrouve par exemple un ciel de toit et des pare-soleil en alcantara, un tableau de bord surpiqué de blanc et agrémenté d’inserts noirs du plus bel effet.

A l’arrière, les sièges sont tout aussi confortables et offrent un bel espace au niveau des jambes. Cependant, attention à la place du milieu qui n’offre pas le même confort que ses grandes sœurs. A éviter, ou alors pour des trajets assez courts. Avec un coffre de 451 litres, cette GS offre un bel espace de stockage mais un peu inférieur à la moyenne habituelle dans cette gamme (~500 litres).

Pour revenir à la place conducteur, celle ci offre un confort, que ce soit de conduite comme d’utilisation. La plupart des commandes tombe sous la main directement. Une grande partie de l’interface multimédia est gérable via le pad central, situé sur l’énorme tunnel de transmission. Celui ci permet donc la gestion des divers menus GPS/Radio/Média/Téléphone ainsi que la configuration des diverses fonctions de l’auto. Ces mêmes commandes de gestion se retrouvent en partie disponible sur le volant (volant qui est d’ailleurs chauffant de série sur cette GS F-Sport).

C’est donc d’une très belle note qu’hérite l’intérieur de cette GS300h F-Sport. Rien de particulier à signaler hormis la place du « 5ème » qui n’est vraiment pas au niveau des autres, le reste étant très confortable et bien fini pour une auto de ce segment.

Conduite

La conduite, c’est bien ici que toute les qualités de la GS300h vont pouvoir s’exprimer, malgré tout de même quelques défauts.

Lexus n’ayant plus rien à prouver au niveau de son système hybride, nous partons confiant avec cette auto, prêt à avaler des kilomètres grâce à nos deux moteurs : 4 cylindres thermique essence de 2,5l développant 181cv ainsi qu’un moteur électrique de 143cv. En puissance cumulée, nous retrouvons 223cv prêts à en découdre avec les longues routes Françaises. Couplé à une boite CVT (Transmission à variation continue), ce moteur se montrera trop sage, avec un caractère lissé par le fonctionnement de la boite.

Cependant, dès lorsque de l’espace s’offre à nous, l’auto saura se déplacer dans un silence incroyable et de manière très douce, sans à-coups perceptibles. Les suspensions variables adaptives en fonction du mode de conduire sélectionné font leur travail à merveille et l’autoroute devient un réel plaisir, tellement celle ci est confortable. Ajoutez à cela la présence d’une vision tête haute claire et sans fioritures, d’un régulateur adaptatif (cependant, il est dommage que le régulateur fonctionne uniquement en palier de 5 km/h) ainsi que de feux de routes automatiques et adaptatifs et vous obtenez un cocktail détonant permettant à la GS d’être une auto quasi parfaite en conduite.

Cependant, le point négatif serait probablement une consommation moyenne un poil importante. Pour environ 90km parcourus en mode « Eco » ainsi qu’au régulateur adaptatif aux vitesses de 130, 110 et 90 km/h, nous avons relevé une consommation moyenne de 7,9L/100Km. Importante peut-être, mais l’auto pesant tout de même quasi 1.900kg, cela n’est pas non plus exécrable. Globalement une très bonne expérience de conduite avec cette GS300h. La gestion thermique/hybride est très bonne, étant parfois même imperceptible tellement l’auto est bien insonorisée.

Conclusion

Une très bonne surprise que fut cette Lexus GS300h dans sa finition F-Sport. Malgré quelques défauts, cette auto aura su se montrer confortable, silencieuse et agréable à conduire. Des équipements de série très intéressants permettant par la même occasion une très bonne note en « Vie à bord ». Une auto à ne pas oublier lors de vos recherches sur ce segment !

 


Prix maximum TTC du modèle de base : 66 200 €

  • Peinture métallisée « Noir Graphite »
  • Intérieur cuir F-Sport « Topaze » et inserts en aluminium.
  • Jantes alliage F-Sport 19″
  • Projecteurs à technologie LED à triple lentille en forme de L avec système de feux de route adaptatifs (AHS)
  • Suspension variable adaptative (AVS)
  • Écran central multimédia 12.3 » géré par commande Remote Touch

Toutes les options disponibles sur le véhicule étant de série sur la finition F-Sport, aucune option supplémentaire ne fut ajoutée.

Le tarif final TTC s’affichait donc à 66 200,00 €

Photos de la Lexus GS300h F Sport

Fiche technique
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne + Électrique
Cylindrée (cm3) : 2494
Alimentation : Atmosphérique
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 223ch combinée
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 300Nm électrique / 221Nm thermique de 4200 à 5400 tr/min
TRANSMISSION
Propulsion
Boîte de vitesses (rapports) : Automatique à variation continue (6)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1855
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 8,32
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 190
0 à 100 km/h : 8,3″
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 Km) : 4,4
CO2 (g/km) : 104
Puissance fiscale : 9 CV

Nos remerciement à Lexus Toys Plus Lille pour le prêt du véhicule

Crédits Photos : Guillaume / Emeric pour Speedguerilla

Editor's Rating

Plaisir de conduire 7.5
Performances 7.5
Sex Appeal 8.0
Vie à bord 9.0
Les + : Équipements de série et Confort // Les - : Poids et Caractère moteur
8.0
Previous post

Et si Renault ressortait un Spider?

Next post

Mercedes-Maybach S 650 Cabriolet : Le luxe à son apogée !

Emeric Cadart

Emeric Cadart

Petrolhead à ses heures perdues, du SP98 coule dans ses veines.
Avec comme réveil le V10 d'une Carrera GT, Emeric est passionné par les supercars, GT mais aussi les petites GTI's.