Connect with us

WRC

M-Sport dévoile la Fiesta RS WRC 2017

Publié

on

M-Sport vient de dévoiler très sobrement sa nouvelle Ford Fiesta pour la saison 2017 du WRC. On remarquera qu’elle est basée sur la prochaine Fiesta de route, pas encore commercialisée.

La Fiesta RS 2017 répond bien entendu à la nouvelle réglementation. Pour l’instant sans sponsors, et sans pilotes, on pourra apprécier sa robe blanche.

[quote cite=’Malcolm Wilson, directeur de M-Sport’]Il y a une réelle excitation avec l’arrivée d’une nouvelle réglementation en championnat du monde des rallyes et je crois vraiment que nous avons créé quelque chose de spécial avec cette nouvelle Ford Fiesta WRC. Pour avoir piloté moi-même la voiture, je peux honnêtement dire que c’est l’une des voitures les plus impressionnantes que nous avons réalisé. C’est très excitant à piloter, elle a un son fantastique et une apparence sensationnelle. Chaque équipe va démarrer sur un même pied d’égalité, et je suis confiant quand à notre capacité à avoir développé une voiture capable de se battre au plus haut niveau. Plus de 95% de la voiture a été dessinée en partant d’une feuille blanche et notre équipe a eu tout ce qu’elle avait besoin pour développer la meilleure voiture possible. Aucune dépense n’a été épargnée, et nous commençons la saison 2017 avec un seul objectif, revenir sur la plus haute marche du podium.[/quote]

Intégralement réalisée en CFD (conception assistée par ordinateur), la carrosserie est dotée d’une aéro très évoluée et plus agressive permise par le nouveau règlement. Le 1.6L EcoBoost développe ici 380ch et 450Nm, il est associé à une nouvelle boite séquentielle six rapports à changement de rapport hydraulique. Le nouvel embrayage multidisque et le différentiel central piloté électronique devrait offrir plus de contrôle et de performances.

La liste des pilotes devrait être dévoilée très rapidement.

Via M-Sport.

Fondateur de SpeedGuerilla et désormais Crank. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.

WRC

Toyota dévoile sa nouvelle Yaris WRC

Publié

on

Toyota Yaris WRC 2018

Toyota a profité du salon Autosport International pour dévoiler sa nouvelle Yaris WRC juste avant le lancement de la saison lors du rallye Monte Carlo le 25 janvier prochain!

Le modèle 2018 est forcément étroitement basé sur la version 2017, mais bénéficie de quelques améliorations apprises au cours de cette première campagne 2017 pour le retour du géant Japonais.

On remarquera le nouvel ensemble aérodynamique, spécialement conçu pour générer plus d’appui à l’avant pour une meilleure réactivité de la direction. La carrosserie modifiée permet également de refroidir davantage les composants mécaniques, ce qui s’avère particulièrement utile lors des événements les plus chauds du calendrier.

« Nous voulons nous baser sur une première saison très satisfaisante en 2017 pour l’année qui nous attend. Nous avons vu l’an dernier que la Toyota Yaris WRC peut gagner des rallyes, une belle performance de l’équipe, mais la compétition nous a aussi permis de découvrir ce que nous devons améliorer. »

Tommi Mäkinen, directeur d’équipe

Côté pilotes, Jari-Matti Latvala reste présent et Ott Tanak, troisième du championnat avec Ford M-Sport l’an dernier, fait son arrivée à la place de Juho Hänninen. Esapekka Lappi garde aussi sa place.

L’an dernier, lors de sa première saison, l’équipe Toyota Gazoo Racing a remporté deux rallyes – en Suède et en Finlande – pour se classer quatrième au classement des pilotes et troisième au classement des constructeurs. La concurrence ne sera pas moins féroce cette année, mais Toyota pourrait bien améliorer son palmarès déjà impressionnant et reconquérir les couronnes qu’il a gagnées dans les années 1990 avec la fabuleuse Celica!

Lire la suite

WRC

Loeb de retour en WRC !

Le champion Français participera à trois rallyes WRC avec la C3 WRC dès 2018

Publié

on

C’est officiel, le roi Sebastien Loeb accompagné de son fidèle Daniel Elena feront leur retour dans le championnat WRC sur 3 courses, il s’agit de la Corse, le Mexique et l’Espagne.

Loeb sera aux côtés du Britannique Kris Meeke, ce dernier participant à l’intégralité des 13 manches pour Citroën Racing. L’Irlandais Craig Breen prendra part à 10 manches et manquera les trois où Loeb sera engagé. Le Français a déjà pu tester la C3 sur asphalte et sur terre en 2017.

Le feeling que l’on a en rallye est l’un des plus palpitants que j’ai connus, et j’étais enthousiaste à l’idée de piloter une de ces nouvelles WRC en course. C’est sympa de pouvoir le faire dans une équipe avec laquelle j’ai connu tant de succès!

Le Français de 43 ans ne sera pas là pour les points, même si on connait l’esprit de compétiteur. L’actuel pilote Peugeot Sport ne pourra pas prendre part à son épreuve fétiche du Rallye du Monte-Carlo, le timing avec le Dakar étant trop serré. La classique monégasque avait été le dernier rallye sur lequel Loeb s’était aligné en 2015.

Je n’ai pas d’attentes, je veux juste prendre du plaisir. J’ai pensé que ça avait du sens de participer à la manche française, particulièrement parce que j’ai toujours aimé la course sur asphalte, même si je ne suis pas habitué au parcours actuel du Tour de Corse. L’Espagne paraissait être une bonne option également. Je voulais aussi faire un rallye sur terre. Nous avons opté pour le Mexique, car j’ai de bons souvenirs de là-bas et le parcours n’a pas trop changé depuis la dernière fois que j’ai pris part au championnat.

Le directeur d’équipe Yves Matton explique:

Je suis d’ailleurs ravi de voir qu’il y aura un autre chapitre dans la grande histoire entre Sébastien Loeb et Citroën. Il n’aurait pas pu revenir en WRC avec quelqu’un d’autre que nous!

Stéphane Lefebvre est désormais restreint au programme WRC2 avec la C3 R5.

Lire la suite

WRC

Première victoire en WRC pour Toyota depuis… 1999!

Publié

on

Pour son grand retour en Championnat du Monde des Rallyes avec la Yaris WRC, Toyota monte sur la plus haute marche du podium dès la deuxième épreuve de la saison. La précédente victoire pour la marque remontait au Rallye de Chine en 1999 avec les français Didier Auriol et Denis Giraudet.

Jari-Matti Latvala a récupéré la tête du rallye après l’accident de Thierry Neuville lors de la super spéciale qui clôturait la journée de samedi. Deuxième échec en suivant pour Hyundai, alors solide leader.

[quote cite=’Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe’]C’est difficile de trouver les mots pour décrire ce que je ressens maintenant, ce que nous ressentons tous. Le résultat au Monte-Carlo était déjà inattendu, mais aujourd’hui c’est au-delà de l’inattendu. Bien sûr nous avons de la chance d’obtenir cette victoire, mais c’est aussi un immense hommage au talent de Jari-Matti et au travail de l’équipe en Finlande, en Allemagne et au Japon. C’est un sentiment incroyable et je veux juste remercier ceux qui l’ont rendu possible, en particulier notre président M. Toyoda pour la confiance qu’il a placée en nous, en Jari-Matti, Miika, Juho et Kaj. C’est une journée très spéciale dont nous nous souviendrons tous très longtemps, mais nous allons garder les pieds sur terre et continuer à travailler aussi dur que d’habitude.[/quote]

[quote cite=’Jari-Matti Latvala, pilote (Yaris WRC #10)’]Je suis tellement heureux ! Pour une nouvelle équipe et une nouvelle voiture, remporter son second rallye… je n’ai pas de mots. Je crois que j’ai conduit ma meilleure Power Stage à ce jour. Un immense merci à toute l’équipe. Maintenant nous sommes super motivés pour continuer comme ça. J’ai hâte d’être au Mexique. C’est fantastique de gagner mais je suis aussi désolé pour Thierry Neuville, qui a perdu la première place samedi lors de la super spéciale. J’ai connu ce genre de situation dans le passé, donc je comprends parfaitement comment il doit se sentir maintenant. Nous savons que nous avons eu de la chance, donc nous devons continuer à progresser et travailler pour notre objectif.[/quote]

Le nouveau règlement WRC redistribue les cartes, le championnat est aujourd’hui des plus ouverts (et donc excitant!). Prochain rendez-vous, le rallye du Mexique le 9 mars prochain!

Lire la suite

Tendance