Connect with us

Actus

Découverte de la nouvelle Ford Fiesta ST à Genève !

Publié

on

En marge du salon de Genève, Ford nous a convié à la soirée Ford Performance. L’occasion de faire le tour des modèles sportifs de la marque et de lever le voile sur la toute nouvelle Fiesta ST !

Lundi 6 mars, veille de l’ouverture à la presse du salon de Genève, nous voilà réunis dans un bel hotel au bord du Lac Léman, en compagnie des têtes pensantes de Ford. Sont présents, Jim Farley (CEO Ford Europe), Chris Harris (Top Gear), Charles Gordon Lennox (Président du Goodwood Festival of Speed), Dave Pericak (Directeur Ford Performance), Andy Priaulx (Pilote Ford GT LM), et Steven Armstrong (COO Ford Europe). On comprend alors vite que Ford mise un maximum sur la carte du sport en cette 87e édition du salon de Genève, et c’est bien naturel avec un tel héritage en sport automobile et pas moins de 43800 véhicules Ford Performances vendus en Europe !

Rapidement, la soirée tourne autour d’une discussion qui fait saliver tout bon Petrolhead : « quelle place pour le plaisir de conduite, alors que la technologie prend de plus en plus de place dans nos autos ? ». Comme l’ensemble du plateau automobile mondiale, Ford propose aujourd’hui de plus en plus d’aides dans ses véhicules, des technologies qui offrent à la fois confort et sécurité à ses passagers. Met-on de côté le plaisir de conduite pour autant ? Tous sont unanimes autour de la table : Ford ne reniera pas ses origines, les performances, les sensations et le plaisir de conduite resteront prioritaires dans le programme Ford Performance.

Difficile de dire le contraire quand on fait un rapide inventaire des modèles présents autour de nous pour cette soirée ! Tout d’abord, la nouvelle Ford Mustang Blue Edition avec son V8 de 421 chevaux et son look ravageur. Nous avons pris le volant de la Mustang ces derniers jours, et je vous invite à suive ce lien pour en avoir un petit avant goût… Vient ensuite la déjà mythique Ford Focus RS et son quatre cylindres de 350 chevaux. Enfin, impossible de ne pas être captivé par cette auto, le pinacle de la marque, l’incroyable Ford GT et son V6 de 647 chevaux, dans une livrée historique rappelant celle de la GT40 victorieuse au Mans en 1966. Nous salivons déjà à l’idée de voir cette auto en mouvement dans les prochains mois !

Mais la star de la soirée, c’est bien la toute nouvelle Fiesta ST, sur laquelle le voile a été levé pour la première fois en ce 6 mars ! La petite bombe de la gamme Ford Performance développe 200 ch, 290 Nm de couple, et abat le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes. Mais la vraie nouveauté, c’est son moteur 1,5L de… 3 cylindres ! Si à première vue on peut être sceptiques, Ford nous rassure tout de suite en nous promettant des sensations et une sonorité qui devraient nous surprendre ! Nous avons d’ores et déjà hâte de passer derrière son volant !

Si l’extérieur peut paraître un brin moins dévergondé qu’il ne l’était sur la précédente ST200, l’intérieur de cette nouvelle Fiesta ST se veut plus sportif, avec des sièges Recaro très enveloppant qui en disent long sur les intentions de notre petite sportive ! Pour retrouver toutes les caractéristiques techniques de la nouvelle Fiesta ST ainsi que les photos officielles, c’est ICI que ça se passe. Et sans plus attendre, voici quelques photos de l’auto lors de cette belle soirée Suisse !

Enfin, difficile de ne pas craquer à l’idée de vous faire découvrir le stand de la marque sur cette édition 2017 du salon de Genève ! Encore une fois, la volonté de Ford est clairement affichée : le sport auto comme héritage et image de marque ! On retrouve alors avec grand plaisir une réplique de la Fod GT40 victorieuse en 66, une Ford Escort Mk1 de 1970, une Ford Escort RS Cosworth de 1992, ou encore la sublime Mirage GR8 de 1975 avec sa livrée Gulf. Les deux Ford GT ainsi que la GTLM sont évidemment les vedettes du stand et de la marque, l’ensemble de la gamme Ford Performance promettant un bel avenir à la marque !

Nous vous retrouvons très vite pour plus d’images du salon de Genève 2017 !

Remerciements à Olivier Gallic et à l’ensemble de l’équipe Ford à Genève !

Crédits Récit et Photos : Nicolas Verneret pour www.speedguerilla.com

Actus

McLaren lâche la 600LT dans la nature

Publié

on

McLaren 600LT
Plus légère, plus puissante, plus aérodynamique, la McLaren 600LT est la troisième Long Tail de la marque après la F1 et la 675. C’est aussi la plus sauvage des sports series.

Plus puissante que la 570S, il s’agit de la première Sport Series à recevoir l’appellation LT, pour Long Tail qui fait référence à un arrière allongé pour l’aérodynamique ( Longue queue ). Par rapport à la 570S, elle est donc plus longue de 7,4 cm. On pourra juger les éléments aérodynamiques spécifiques comme les boucliers, bas de caisse, diffuseur, aileron et capot.

Le nombre 600 fait référence à la puissance du V8 3.8L biturbo, une habitude chez McLaren. Le couple est porté à 620 Nm. Le moteur est associé à une boite auto double embrayage à 7 rapports. A noter la ligne d’échappement très courte et la double sortie dirigée vers les cieux. A admirer dans la vidéo… Par contre, McLaren ne donne aucune information concernant les performances, il faudra un peu patienter.

La 600LT a été allégée grâce à l’usage de fibre de carbone pour les nouveaux élèments de carrosserie et le toit. Elle gagne 96 kg sur la balance par rapport à une 570S avec un poids à sec de 1247 kg. La 600LT hérite par ailleurs de la suspension à double triangulation en aluminium forgé et du système de freinage de la 720S. Les jantes sont chaussées de pneus Pirelli P Zero Trofeo R sur-mesure.

Dans l’habitacle, on retrouve les sièges baquets de la P1 en fibre de carbone. Ceux de la Senna, encore plus légers, sont proposés en option. L’habitacle se veut minimaliste et la sellerie est en Alcantara.

McLaren annonce que la production de la 600LT sera limitée et débutera en octobre 2018 pour une durée d’environ 12 mois, sans préciser si un nombre défini d’exemplaires est prévu. La McLaren 600LT est affichée 185.500£ (environ 210.000€) au Royaume-Uni.

Lire la suite

Actus

Aston Martin dévoile la DBS Superleggera

Publié

on

Aston Martin DBS Superleggera
Adieu, Vanquish. Bienvenue, DBS. Voici la nouvelle super GT d’Aston Martin.

Pour tous ceux qui ne peuvent se satisfaire d’une DB11 de « seulement » 600 ch, voici sa méchante sœur jumelle – la nouvelle Aston Martin DBS Superleggera. Elle arrive en remplacement de la Vanquish S. La DBS fait revivre un insigne vu pour la dernière fois sur la voiture de James Bond dans Casino Royale en 2006, puis ajoute le suffixe Superleggera, un clin d’œil aux méthodes de construction légère mises au point par le carrossier italien Touring.

Sous le capot, on trouve un V12 5.2L de 725 ch et 900 Nm de couple associé à une boite auto ZF à 8 rapports. Toute la puissance est envoyée sur le train arrière via une différentiel mécanique à glissement limité. Aston Martin annonce que sa DBS Superleggera est capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 3.4 sec, le 0 à 160 en 6.4 sec et une vitesse maxi de 339 km/h.

Coupé 2+2, elle reprend la plateforme en aluminium inaugurée par la DB11. Grâce à des panneaux de carrosserie en fibre de carbone, elle pèse 72 kg de moins que cette dernière avec 1.693 kg à sec. L’appui aérodynamique peut atteindre 180 kg, du jamais-vu sur une Aston Martin de route.

L’Aston Martin DBS Superleggera débutera à environ 255.000€  et les livraisons devraient commencer à partir du troisième trimestre 2018.

Lire la suite

Actus

La BMW Série 8 est enfin là!

Publié

on

BMW Série 8
BMW a profité des 24H du Mans 2018 pour lever le voile sur la nouvelle Série 8. Elle signe le retour d’une grande GT chez le constructeur Allemand.

La toute nouvelle série 8 de BMW est enfin là, et elle cache encore sous son capot un bon vieux V8. Ce grand coupé de luxe sera construit à la même usine de Dingolfing que la Série 7, ce qui n’est pas une surprise puisque les deux partagent la même plate-forme. Deux moteurs seront disponibles à la sortie: un diesel appelé 840d de 3.0L avec 320 ch et 680Nm, et un essence appelé M850i de 4.4L avec tout de même 530 ch et 750 Nm de couple disponible dès 1 800 tr/min. Ces deux motorisations seront couplées à la boîte automatique à 8 rapports signée ZF et de la transmission intégrale xDrive. Il faudra attendre 2019 pour découvrir la version sportive M8.

Les performances seront de tout premier plan comme en atteste le 0 à 100 km/h abattu en 3,8 s pour l’essence (4,9 secondes pour la 840d xDrive).

BMW Série 8 2018
Bien que nous ayons vu beaucoup de teasers et de photos volées, voir la version finale est un véritable plaisir pour les yeux. S’inspirant grandement du concept mais également de la M8 GTE engagée en championnat du monde d’endurance. La face avant fait preuve d’une belle agressivité avec une calandre élargie et des naseaux plus anguleux. Ils sont entourés par des projecteurs effilés disposant d’une nouvelle signature lumineuse avec technologie Full LED de série ou laser en option.

Le long capot est parcouru des nervures que l’on retrouve au niveau du toit pouvant être en carbone en option, une première pour un modèle non M, sous la forme d’un double bossage.

BMW Série 8 2018
Le conducteur découvrira une instrumentation 100 % numérique secondée par un affichage tête haute. La console centrale particulièrement large fait écho à la première Série 8. Elle est surplombée par l’écran multimédia pouvant être commandé de façon tactile, par la voix mais également le geste.

BMW offrira également en option une association avec le bijoutier Zwaroswki afin de proposer le levier de vitesses, la commande multimédia et les boutons de volume et d’arrêt de la radio en cristal.
BMW Série 8 2018

La commercialisation interviendra vers la fin de l’année. Les prix oscilleront entre 100 000 € pour le diesel et 125 000 € pour l’essence.

Lire la suite

Tendance