Connect with us

Actus

Galerie : Retour en images sur le salon de Genève 2017 !

Publié

on

L’euphorie du salon de Genève 2017 est passée, avec sa fermeture il y a quelques jours déjà. L’occasion de revenir en images sur la 87e Messe helvétique !

L’affiche était belle, prometteuse, et a fait saliver tout bon passionné d’automobile qui se respecte depuis des mois ! Le 87e salon de Genève avait lieu en ce début mars et il a une nouvelle fois prouvé que c’est bien LE salon à ne pas manquer chaque année.

Le salon de Genève est depuis toujours la scène favorite des constructeurs pour présenter leurs modèles les plus sportifs, extravagants, luxueux, chers… très chers ! C’est alors la surenchère dès le mois de janvier pour les grands noms comme pour les « petits », qui prennent grand plaisir à teaser les fans et potentiels clients à grand coups de chiffres, de rumeurs, de photos soit disant volées, ou de chronos sur le Nürburgring ! Et personne ne manque à l’appel : Ferrari, McLaren, Porsche, Lamborghini, Pagani, Bugatti, j’en passe et des meilleurs ! On peut d’ailleurs un peu regretter le fait de voir toutes ces autos fleurir quelques semaines avant le salon, atténuant le plaisir d’assister au levé de voile sur une supercar que personne n’a encore jamais vu ! Mais qui sommes-nous pour nous plaindre ? Nous étions présents au salon pour les journées presse, et nous vous avons ramené une galerie de ce qui se fait de mieux en matière d’automobile, le saint Graal, la crème de la crème !

Mention spéciale au Rallye Koenigsegg, organisé par les clients de la marque, qui a envahit les rues de Genève pendant la durée du salon : totalement surréaliste ! Vous en trouverez quelques images dans la galerie.

Mais avant de passer aux images, je vous propose un Top 10 tout à fait subjectif et personnel de cette édition 2017 :

  1. McLaren 720S : Beaucoup ont pour l’instant du mal avec la face avant et ses feux « en poches ». En ce qui me concerne, je trouve cette auto incroyable : design innovant qui donne un grand bol d’air frais au milieu du plateau des supercars, ouverture des portes en clin d’oeil à la McLaren F1, intérieur et cockpit digne d’un avion de chasse, chiffres annoncés…. C’est bel et bien mon coup de coeur de cette édition !
  2. Porsche 911 GT3 (991 Mk2) : Une énième déclinaison de la 911 ? Un simple restyling ? On ne peut pas vous donner complétement tord, sauf que de nos jours, une GT3 avec un moteur atmosphérique 4.0l de 500 chevaux qui hrule à 9000 tours/min, et une boite manuelle… et bien c’est irrésistible ! Ceux qui ont misé sur la 911R comme dernière 911 atmo à boite manuelle peuvent s’en mordre les doigts. Longue vie aux choses « simples ».
  3. Alpine A110 : Le stand a été plein à craquer pendant 3 jours, et c’est un signe qui parle ! La nouvelle Alpine est somptueuse, et promet d’être un jouet fort sympathique pour emprunter les petits cols montagneux ! Un véritable coup de coeur !
  4. Pagani Huayra Roadster : Le génie Argentin a encore frappé ! Après six années de développement le Grand Horacio Pagani et ses équipes nous ont à nouveau présenté un chef d’œuvre. Seul petit bémol, le stand plein à craquer du matin au soir et son éclairage qui ne met pas du tout en valeur l’auto.
  5. Scuderia Cameron Glickenhaus 003 S : On utilise souvent le terme « voiture de course pour la route ». Cette fois, grâce à la talentueuse équipe de James Glickenhaus, je crois qu’on y est ! Il est incroyable de s’imaginer un tel monstre, si proche de la version de course que nous suivons régulièrement au Nürburgring, prendre la route au milieu de la circulation. Le niveau de finition et les performances annoncées nous laissent sans mot. Un coup de maître !
  6. Ruf CTR 2017 : Oh le bel hommage ! Le sorcier allemand nous propose une recréation de la mythique CTR Yellowbird à la sauce moderne, et c’est bougrement réussi !
  7. Ford GT : On ne peut pas parler de réelle nouveauté, mais mon dieu que la Ford GT fait envie ! Enfin dans les lignes de production, la supercar américaine nous a une nouvelle fois fait de l’oeil, avec ses deux livrées historiques emblématiques !
  8. Lamborghini Huracan Performante : Le taureau italien nous prouve que la course à la puissance n’est pas forcément la réponse. Avec son système d’aéro active révolutionnaire, l’Huracan diabolisée annonce des performances stratosphériques avec un nouveau record sur la Nordschleife (si avéré). On peut également souligner un design simple et efficace, loin des concepts surchargés de la marque.
  9. Ferrari 812 Superfast : Difficile de faire mieux que la diva F12 Berlinetta… Et pourtant, Ferrari semble avoir une nouvelle fois haussé son niveau avec la 812. Pour les sceptiques, elle est bien plus belle et attirante en vrai qu’en photos, comme toujours !
  10. Bentley EXP12 Speed 6e : Il fallait oser, mais quelle réussite sur le plan du design ! En voilà un concept qu’on espère voir en production d’ici quelques années…. avec un moteur thermique s’il vous plaît !

Voilà c’est la fin de cette 87e édition, vivement la 88e, mais en attendant on vous donne rendez-vous au salon de Francfort qui s’annonce tout à fait épicé avec son duo d’Hypercar Mercedes et Aston-Martin !

Crédits Photos et texte : Nicolas Verneret pour Speedguerilla

Actus

McLaren lâche la 600LT dans la nature

Publié

on

McLaren 600LT
Plus légère, plus puissante, plus aérodynamique, la McLaren 600LT est la troisième Long Tail de la marque après la F1 et la 675. C’est aussi la plus sauvage des sports series.

Plus puissante que la 570S, il s’agit de la première Sport Series à recevoir l’appellation LT, pour Long Tail qui fait référence à un arrière allongé pour l’aérodynamique ( Longue queue ). Par rapport à la 570S, elle est donc plus longue de 7,4 cm. On pourra juger les éléments aérodynamiques spécifiques comme les boucliers, bas de caisse, diffuseur, aileron et capot.

Le nombre 600 fait référence à la puissance du V8 3.8L biturbo, une habitude chez McLaren. Le couple est porté à 620 Nm. Le moteur est associé à une boite auto double embrayage à 7 rapports. A noter la ligne d’échappement très courte et la double sortie dirigée vers les cieux. A admirer dans la vidéo… Par contre, McLaren ne donne aucune information concernant les performances, il faudra un peu patienter.

La 600LT a été allégée grâce à l’usage de fibre de carbone pour les nouveaux élèments de carrosserie et le toit. Elle gagne 96 kg sur la balance par rapport à une 570S avec un poids à sec de 1247 kg. La 600LT hérite par ailleurs de la suspension à double triangulation en aluminium forgé et du système de freinage de la 720S. Les jantes sont chaussées de pneus Pirelli P Zero Trofeo R sur-mesure.

Dans l’habitacle, on retrouve les sièges baquets de la P1 en fibre de carbone. Ceux de la Senna, encore plus légers, sont proposés en option. L’habitacle se veut minimaliste et la sellerie est en Alcantara.

McLaren annonce que la production de la 600LT sera limitée et débutera en octobre 2018 pour une durée d’environ 12 mois, sans préciser si un nombre défini d’exemplaires est prévu. La McLaren 600LT est affichée 185.500£ (environ 210.000€) au Royaume-Uni.

Lire la suite

Actus

Aston Martin dévoile la DBS Superleggera

Publié

on

Aston Martin DBS Superleggera
Adieu, Vanquish. Bienvenue, DBS. Voici la nouvelle super GT d’Aston Martin.

Pour tous ceux qui ne peuvent se satisfaire d’une DB11 de « seulement » 600 ch, voici sa méchante sœur jumelle – la nouvelle Aston Martin DBS Superleggera. Elle arrive en remplacement de la Vanquish S. La DBS fait revivre un insigne vu pour la dernière fois sur la voiture de James Bond dans Casino Royale en 2006, puis ajoute le suffixe Superleggera, un clin d’œil aux méthodes de construction légère mises au point par le carrossier italien Touring.

Sous le capot, on trouve un V12 5.2L de 725 ch et 900 Nm de couple associé à une boite auto ZF à 8 rapports. Toute la puissance est envoyée sur le train arrière via une différentiel mécanique à glissement limité. Aston Martin annonce que sa DBS Superleggera est capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 3.4 sec, le 0 à 160 en 6.4 sec et une vitesse maxi de 339 km/h.

Coupé 2+2, elle reprend la plateforme en aluminium inaugurée par la DB11. Grâce à des panneaux de carrosserie en fibre de carbone, elle pèse 72 kg de moins que cette dernière avec 1.693 kg à sec. L’appui aérodynamique peut atteindre 180 kg, du jamais-vu sur une Aston Martin de route.

L’Aston Martin DBS Superleggera débutera à environ 255.000€  et les livraisons devraient commencer à partir du troisième trimestre 2018.

Lire la suite

Actus

La BMW Série 8 est enfin là!

Publié

on

BMW Série 8
BMW a profité des 24H du Mans 2018 pour lever le voile sur la nouvelle Série 8. Elle signe le retour d’une grande GT chez le constructeur Allemand.

La toute nouvelle série 8 de BMW est enfin là, et elle cache encore sous son capot un bon vieux V8. Ce grand coupé de luxe sera construit à la même usine de Dingolfing que la Série 7, ce qui n’est pas une surprise puisque les deux partagent la même plate-forme. Deux moteurs seront disponibles à la sortie: un diesel appelé 840d de 3.0L avec 320 ch et 680Nm, et un essence appelé M850i de 4.4L avec tout de même 530 ch et 750 Nm de couple disponible dès 1 800 tr/min. Ces deux motorisations seront couplées à la boîte automatique à 8 rapports signée ZF et de la transmission intégrale xDrive. Il faudra attendre 2019 pour découvrir la version sportive M8.

Les performances seront de tout premier plan comme en atteste le 0 à 100 km/h abattu en 3,8 s pour l’essence (4,9 secondes pour la 840d xDrive).

BMW Série 8 2018
Bien que nous ayons vu beaucoup de teasers et de photos volées, voir la version finale est un véritable plaisir pour les yeux. S’inspirant grandement du concept mais également de la M8 GTE engagée en championnat du monde d’endurance. La face avant fait preuve d’une belle agressivité avec une calandre élargie et des naseaux plus anguleux. Ils sont entourés par des projecteurs effilés disposant d’une nouvelle signature lumineuse avec technologie Full LED de série ou laser en option.

Le long capot est parcouru des nervures que l’on retrouve au niveau du toit pouvant être en carbone en option, une première pour un modèle non M, sous la forme d’un double bossage.

BMW Série 8 2018
Le conducteur découvrira une instrumentation 100 % numérique secondée par un affichage tête haute. La console centrale particulièrement large fait écho à la première Série 8. Elle est surplombée par l’écran multimédia pouvant être commandé de façon tactile, par la voix mais également le geste.

BMW offrira également en option une association avec le bijoutier Zwaroswki afin de proposer le levier de vitesses, la commande multimédia et les boutons de volume et d’arrêt de la radio en cristal.
BMW Série 8 2018

La commercialisation interviendra vers la fin de l’année. Les prix oscilleront entre 100 000 € pour le diesel et 125 000 € pour l’essence.

Lire la suite

Tendance