Connect with us

Endurance

10 anecdotes de Ford aux 24H du Mans 1967

Publié

on

Le Mans c’est dans moins d’une semaine maintenant!

Nous étions à la journée test avec les équipes de Ford, où la Ford GT se prépare à renouveler son exploit ( la marque a gagné en 2016 pour son grand retour, 50 ans après la victoire de 1966 ).

En 1967, les Américains A.J. Foyt et Dan Gurney remportèrent les 24 Heures du Mans à bord d’une Ford GT40, la deuxième des quatre victoires consécutives pour Ford entre 1966 et 1969. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur sur une course mythique, 50 ans plus tard.

Dès le premier tour, c’est une Ford qui s’installe aux commandes de la course, la Mark II n°57 de Bucknum/Hawkins. C’est ensuite l’équipage Gurney/Foyt sur la Mark IV n°1 qui prendra les rênes pour ne plus les lâcher jusqu’à la victoire finale.

Mais la course fut riche en rebondissements et plusieurs records tombèrent d’ailleurs cette année-là.

Retour sur 10 anecdotes qui ont marqué cette édition 1967 :

  1. Dan Gurney, vainqueur avec A.J. Foyt, a créé une tradition, perpétuée depuis dans le sport automobile : il a été le premier pilote à arroser de champagne ceux qui se trouvaient à proximité en célébrant sa victoire sur le podium du Mans. Le pilote a d’ailleurs conservé la bouteille de l’époque.
  2. C’est la première fois qu’un équipage entièrement américain triomphait au Mans. Ce succès fut marqué d’un sceau 100% américain : châssis, carrosserie et moteur Ford, boîte de vitesses Ford Kar Kraft et pneus Goodyear.
  3. C’est également la première fois de l’histoire du sport automobile qu’un même homme est couronné à dix jours d’intervalles aux deux plus grandes courses d’endurance : il s’agissait d’A.J. Foyt à Indianapolis et au Mans donc.
  4. En 1967, l’idole des jeunes Johnny Hallyday avait fait sensation sur le circuit Manceau : avant de donner un concert en plein air pendant la course, le chanteur, accompagné d’Henri Chemin, responsable sportif de Ford France de l’époque, avait déclenché l’hystérie de ses fans lors du pesage. Si Johnny n’a encore jamais réalisé son rêve de courir les 24 Heures du Mans, son fils David y a été aligné à cinq reprises entre 2003 et 2014.
  5. Le record de distance a été explosé cette année-là : 5 232,90 km ont été parcourus par la Ford n°68 à 218 km/h de moyenne, alors que la barre des 5 000 km n’avait jamais été passée. À noter que deux autres équipes passeront également le cap des 5 000 km en 1967.
  6. La vitesse la plus rapide enregistrée cette année-là fut la Ford de Mario Andretti à 343 km/h. Soit 33km/h de plus que le deuxième équipage du classement général !
  7. Un tour de circuit représentait entre 16 et 17 changements de vitesse pour 9 000 changements en tout sur toute la course. Sur 24 heures, un pilote passait 3h36 à changer de vitesse et seulement 3h50 à pleine charge.
  8. 54 voitures avaient pris le départ et seules 16 d’entre elles ont enduré les 24h de course, soit un pourcentage de 29,62%.
  9. En 1967, Ford produisait 2 millions de voitures par an. En 2016, la marque américaine a vendu 6,6 millions de véhicules à travers le monde.
  10. Ford of Europe a vu le jour en 1967, après la deuxième victoire de la marque à l’ovale aux 24 Heures du Mans.

Une nouvelle victoire Ford en 2017? Au Mans, tout est possible!

Fondateur de SpeedGuerilla et désormais Crank. Amoureux de vitesse et photographe à ses heures.

Endurance

Reiter améliore sa KTM X-Bow GT4

L’Autrichienne revient encore plus radicale en 2018 dans sa version GT4!

Publié

on

KTM X-bow GT4 Reiter 2018

Cela fait 3 ans que Reiter construit, sur la base de la KTM, une X-Bow GT4 de course capable de s’aligner en GT4 European Series, Pirelli World Challenge ou encore en VLN sur le Nurburgring. Depuis le temps, d’autres constructeurs ont rejoint la catégorie, voici donc la réponse de Reiter pour 2018…

La KTM X-Bow GT4 est développée par la structure Reiter Engineering, partenaire de Lamborghini lorsqu’il s’agit de préparer des voitures pour la course. La réduction des coûts d’exploitation a été au cœur de la problématique de Reiter qui a ainsi installé une nouvelle transmission Holinger, ou encore une nouvelle gestion moteur Motec M142.

« Bien que nous disposions déjà d’un véhicule GT4 offrant le meilleur rapport qualité-prix, nous voulons réduire davantage les coûts pour les équipes et les pilotes avec ces mises à jour. »

Hans Reiter

Cette nouvelle transmission Holinger plus robuste promet de gérer plus de 800Nm de couple et de parcourir 100000 km sans problème, soit deux fois plus de distance pour la suspension améliorée. L’unité de contrôle du moteur, le système électrique, le faisceau de câbles, le panneau de commande, le contrôle de la traction … tout a été amélioré pour fonctionner plus longtemps, ce qui est vital pour les courses d’endurance.

Si vous vouliez en acquérir une, il vous en coutera plus de 180 000 €. Le carnet de commande étant plein jusqu’en février, il faudra se montrer patient avant de débourser les 180 000 € pour  l’acquisition du jouet. Au passage, l’écurie britannique Greensall Motorsport  qui sévit en Championnat de France FFSA GT, alignera un exemplaire de la X-Bow GT4 en 2018. Elle sera  engagée en catégorie Am.

Lire la suite

Endurance

Aston Martin Vantage GTE: Prête pour le WEC!

Publié

on

Aston Martin Vantage GTE 2018

Après avoir dévoilé sa nouvelle Vantage pour la route, Aston Martin ne perd pas de temps et lève le voile sur la nouvelle Vantage GTE!

La Vantage GTE est construite exclusivement pour participer au WEC ( World Endurance Championship ) et donc les 24H du Mans. Aston Martin Racing a déjà parcouru plus de 13000 km d’essais, dont un run de 30 heures non-stop sur le circuit de Navarra en Espagne.

Dessinée et conçue dans les locaux de Banbury, elle est le résultat d’un travail chapeauté par le directeur technique Dan Sayers, à qui l’on doit déjà la V8 Vantage GTE qui a décroché pas moins de 37 victoires en WEC! Principales différences avec sa glorieuse jeune retraitée, la nouvelle Vantage GTE récupère le V8 suralimenté de 4.0L d’origine AMG et Michelin vient remplacer Dunlop en tant que manufacturier pneumatique.

Plus puissant que la version route, le V8 développerait au minimum 530 ch. Le couple devrait être équivalent, par contre la boite automatique ZF laisse sa place à une boite séquentielle de course à 6 rapports. Les deux voitures utilisent une suspension similaire à l’avant et à l’arrière, mais la GTE reçoit des barres anti-roulis réglables et des amortisseurs réglables Ohlins. Les freins sont également améliorés avec des étriers avant à six pistons et des étriers arrière à quatre pistons fournis par Alcon. Je ne parle même pas de l’aérodynamique, qui n’a absolument rien à voir, ni la rigidité de la caisse…

Au volant, Darren Turner, Jonny Adam, Nicki Thiim et Marco Sorensen ont été conservés et sont rejoints par le Britannique Alex Lynn

Photos de l’Aston Martin Vantage GTE 2018

Lire la suite

Endurance

La BMW M8 GTE avant celle de route!

Publié

on

La BMW Série 8 Coupé n’est pas encore sortie et encore moins la M8. Cela n’empêche pas BMW de présenter la version finale de la M8 GTE de course à Francfort!

[quote]La BMW M8 GTE est le nouveau vaisseau amiral de notre flotte GT. Pour nous, la présentation de la voiture non camouflée est une étape importante du chemin nous menant vers sa première sortie en compétition, aux 24 Heures de Daytona. Le développement de la BMW M8 GTE suit sa route, dans les temps, et nous avons hâte de la voir se battre pour la gagne dès 2018.

Jens Marquardt, Directeur de BMW Motorsport[/quote]

Elle reçoit le V8 4.0 biturbo d’environ 500 ch, accouplé à une boîte de vitesses à six rapports. On retrouve les lignes de la future M8, sous ces courbes (magnifiques ) sans parler de la déco ( magnifique aussi ), c’est une vraie voiture de course. Elle répond bien évidemment au règlement de la catégorie GTE : châssis spécifique, structure renforcée en fibres de carbone, pour un poids total de 1220 kg et trains roulants spéciaux.

Bien évidemment, certaines données sont amenées à évoluer en fonction de la BoP régissant la catégorie. Cette Balance de Performance permet de mettre toutes les autos sur un pied d’égalité. Pas forcément une bonne chose quand on voit une vielle Aston Martin gagner les 24H du Mans devant des Ferrari 488 GTB et Ford GT hyper modernes… mais c’est à l’appréciation de chacun.

BMW fera donc son retour l’an prochain aux 24 Heures du Mans après six ans d’absence du côté de la Sarthe. La première sortie en compétition pour cette M8 GTE est prévue pour le mois de janvier prochain, à l’occasion des 24 heures de Daytona, en Floride.

Photos de la BMW M8 GTE

Lire la suite

Tendance