Connect with us

Actus

Renault Megane 4 RS, future reine du Ring

Publié

on

Renault Megane 4 RS

La voici enfin entièrement dévoilée, la tellement attendue Megane 4 RS est à Francfort avec ses 4 roues directrices et un 1.8L turbo sous le capot.

La Megane RS est une référence. A elle seule, c’est 3 records sur le Nürburgring, 3 titres de sportive de l’année (2007, 2008 et 2014) et plus de 50 000 clients. Pour cette troisième génération (il y a eu 4 génération de Megane mais seulement 3 de Megane RS), Renault Sport a fait le choix de la sobriété et de l’efficacité.

Nouveau moteur pour nouveau record

Adieu le 2.0L turbo, connu sous le nom F4RT, c’est désormais un 1.8L de 280 ch à 6000 tr/min et 390 Nm de couple qui officie. Ce moteur développera même 300 ch et 400 Nm sur les versions Cup, avec un 0 à 100 km/h sous les 6 sec.

Pour la première fois, la Megane 4 RS se déclinera en deux propositions : boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou une boîte EDC à double embrayage à 6 rapports et palettes au volant. Cette dernière profitera aussi d’un launch control et d’un système de « multi-rétrogradage rapide » qui permet de rétrograder plusieurs vitesses à la volée lors des freinages pour conserver le meilleur régime.

La nouveau look Renault Sport

Pour la première fois également, la Megane 4 RS porte le nouveau logo Renault Sport.

Vous vous en serez rendu compte. Elle est moins violente visuellement que la Megane 3 RS. Cette sobriété bienvenue n’empêche pas un look sportif: voies élargies de 20 mm à l’avant, entrée d’air spécifique façon F1 sous la calandre, extracteurs d’air placés sur les ailes et diffuseur arrière. Les énormes jantes 18 ou 19″ parachèvent cette nouvelle prestance.

Enfin, une nouvelle teinte de carrosserie fait son apparition, le Orange Tonic.

Châssis aux petits oignons

Plus de puissance sous le capot, mais aussi un châssis encore plus efficace. Pour se faire, Renault Sport s’est tourné vers le système de 4 roues directrices déjà utilisé sur la Mégane GT. Elle inaugure quatre butées hydrauliques de compression, issues du rallye. Le châssis de la Cup se distinguera pas un différentiel à glissement limité.

[quote]La performance est la 1ère raison d’achat d’une Megane RS. Nouvelle Megane RS pousse au maximum les technologies et le design afin d’offrir une expérience exceptionnelle. Notre objectif est qu’elle reste LA référence sur le marché des compactes sportives de segment C.

Patrice Ratti, Directeur Général de Renault Sport Cars[/quote]

Du changement à l’intérieur

Renault Sport a également totalement renouvelé la télémétrie embarquée, et notamment le RS Monitor qui revient avec de nouveaux graphismes, et deux propositions. Le RS Monitor, avec affichage des performances en temps réel sur l’écran du système multimédié et le RS Monitor Expert qui permet au client de connecter une caméra dédiée ou celle de son smartphone et d’enregistrer des séquences de roulage. Il pourra ensuite revoir ses images et les partager sur les réseaux sociaux.

Présente à Francfort

La française est dévoilée actuellement au Salon de Francfort et sera commercialisée dans la foulée dans sa version Sport. La version Cup arrivera fin 2018.

Photos de la Renault Megane 4 RS

Actus

McLaren lâche la 600LT dans la nature

Publié

on

McLaren 600LT
Plus légère, plus puissante, plus aérodynamique, la McLaren 600LT est la troisième Long Tail de la marque après la F1 et la 675. C’est aussi la plus sauvage des sports series.

Plus puissante que la 570S, il s’agit de la première Sport Series à recevoir l’appellation LT, pour Long Tail qui fait référence à un arrière allongé pour l’aérodynamique ( Longue queue ). Par rapport à la 570S, elle est donc plus longue de 7,4 cm. On pourra juger les éléments aérodynamiques spécifiques comme les boucliers, bas de caisse, diffuseur, aileron et capot.

Le nombre 600 fait référence à la puissance du V8 3.8L biturbo, une habitude chez McLaren. Le couple est porté à 620 Nm. Le moteur est associé à une boite auto double embrayage à 7 rapports. A noter la ligne d’échappement très courte et la double sortie dirigée vers les cieux. A admirer dans la vidéo… Par contre, McLaren ne donne aucune information concernant les performances, il faudra un peu patienter.

La 600LT a été allégée grâce à l’usage de fibre de carbone pour les nouveaux élèments de carrosserie et le toit. Elle gagne 96 kg sur la balance par rapport à une 570S avec un poids à sec de 1247 kg. La 600LT hérite par ailleurs de la suspension à double triangulation en aluminium forgé et du système de freinage de la 720S. Les jantes sont chaussées de pneus Pirelli P Zero Trofeo R sur-mesure.

Dans l’habitacle, on retrouve les sièges baquets de la P1 en fibre de carbone. Ceux de la Senna, encore plus légers, sont proposés en option. L’habitacle se veut minimaliste et la sellerie est en Alcantara.

McLaren annonce que la production de la 600LT sera limitée et débutera en octobre 2018 pour une durée d’environ 12 mois, sans préciser si un nombre défini d’exemplaires est prévu. La McLaren 600LT est affichée 185.500£ (environ 210.000€) au Royaume-Uni.

Lire la suite

Actus

Aston Martin dévoile la DBS Superleggera

Publié

on

Aston Martin DBS Superleggera
Adieu, Vanquish. Bienvenue, DBS. Voici la nouvelle super GT d’Aston Martin.

Pour tous ceux qui ne peuvent se satisfaire d’une DB11 de « seulement » 600 ch, voici sa méchante sœur jumelle – la nouvelle Aston Martin DBS Superleggera. Elle arrive en remplacement de la Vanquish S. La DBS fait revivre un insigne vu pour la dernière fois sur la voiture de James Bond dans Casino Royale en 2006, puis ajoute le suffixe Superleggera, un clin d’œil aux méthodes de construction légère mises au point par le carrossier italien Touring.

Sous le capot, on trouve un V12 5.2L de 725 ch et 900 Nm de couple associé à une boite auto ZF à 8 rapports. Toute la puissance est envoyée sur le train arrière via une différentiel mécanique à glissement limité. Aston Martin annonce que sa DBS Superleggera est capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 3.4 sec, le 0 à 160 en 6.4 sec et une vitesse maxi de 339 km/h.

Coupé 2+2, elle reprend la plateforme en aluminium inaugurée par la DB11. Grâce à des panneaux de carrosserie en fibre de carbone, elle pèse 72 kg de moins que cette dernière avec 1.693 kg à sec. L’appui aérodynamique peut atteindre 180 kg, du jamais-vu sur une Aston Martin de route.

L’Aston Martin DBS Superleggera débutera à environ 255.000€  et les livraisons devraient commencer à partir du troisième trimestre 2018.

Lire la suite

Actus

La BMW Série 8 est enfin là!

Publié

on

BMW Série 8
BMW a profité des 24H du Mans 2018 pour lever le voile sur la nouvelle Série 8. Elle signe le retour d’une grande GT chez le constructeur Allemand.

La toute nouvelle série 8 de BMW est enfin là, et elle cache encore sous son capot un bon vieux V8. Ce grand coupé de luxe sera construit à la même usine de Dingolfing que la Série 7, ce qui n’est pas une surprise puisque les deux partagent la même plate-forme. Deux moteurs seront disponibles à la sortie: un diesel appelé 840d de 3.0L avec 320 ch et 680Nm, et un essence appelé M850i de 4.4L avec tout de même 530 ch et 750 Nm de couple disponible dès 1 800 tr/min. Ces deux motorisations seront couplées à la boîte automatique à 8 rapports signée ZF et de la transmission intégrale xDrive. Il faudra attendre 2019 pour découvrir la version sportive M8.

Les performances seront de tout premier plan comme en atteste le 0 à 100 km/h abattu en 3,8 s pour l’essence (4,9 secondes pour la 840d xDrive).

BMW Série 8 2018
Bien que nous ayons vu beaucoup de teasers et de photos volées, voir la version finale est un véritable plaisir pour les yeux. S’inspirant grandement du concept mais également de la M8 GTE engagée en championnat du monde d’endurance. La face avant fait preuve d’une belle agressivité avec une calandre élargie et des naseaux plus anguleux. Ils sont entourés par des projecteurs effilés disposant d’une nouvelle signature lumineuse avec technologie Full LED de série ou laser en option.

Le long capot est parcouru des nervures que l’on retrouve au niveau du toit pouvant être en carbone en option, une première pour un modèle non M, sous la forme d’un double bossage.

BMW Série 8 2018
Le conducteur découvrira une instrumentation 100 % numérique secondée par un affichage tête haute. La console centrale particulièrement large fait écho à la première Série 8. Elle est surplombée par l’écran multimédia pouvant être commandé de façon tactile, par la voix mais également le geste.

BMW offrira également en option une association avec le bijoutier Zwaroswki afin de proposer le levier de vitesses, la commande multimédia et les boutons de volume et d’arrêt de la radio en cristal.
BMW Série 8 2018

La commercialisation interviendra vers la fin de l’année. Les prix oscilleront entre 100 000 € pour le diesel et 125 000 € pour l’essence.

Lire la suite

Tendance